Valeurs

Les valeurs sociales chrétiennes :
l’autre « C » de CFTC ou comment se comprendre au-delà
d’une simple lettre…

Le syndicat CFTC Centrale Finances est au coeur de la Confédération CFTC dont-il anime et fait vivre les valeurs au quotidien pour les agents relevant de l’administration centrale des ministères économiques et financiers.

Les anniversaires sont toujours une bonne occasion pour une structure comme la nôtre de revenir sur ses fondamentaux, afin d’apporter les explications visant à répondre aux interrogations légitimes qu’ils suscitent.

Dans cette perspective, il n’est pas inutile de nous demander quel est le sens que revêt aujourd’hui le second C du sigle CFTC, qui renvoie, comme nous le savons, au mot “chrétiens”.

N’est-il pas antinomique d’invoquer les valeurs chrétiennes dans une société sécularisée, c’est-à-dire dominée par le principe de laïcité, défini comme la séparation des Eglises et de l’État ?

Si la CFTC se revendique des valeurs chrétiennes, elle n’est en aucun cas un syndicat confessionnel. Tous les agents sont les bienvenus avec leur parcours, avec leur histoire, avec leurs convictions philosophiques et religieuses. En effet, pour la CFTC, chaque personne est avant tout une richesse unique et irremplaçable.

Par valeurs chrétiennes, nous entendons la doctrine sociale chrétienne qui concerne au premier plan la vie professionnelle, la place légitime qui doit revenir à chacun dans une communauté de travail comme celle de nos ministères. Plus précisément, la CFTC a toujours défendu avec insistance le primat absolu de la personne humaine sur les considérations liées à la rentabilité, aux mécanismes économiques ou à la technique. Tous ces éléments sont excellents pourvu qu’ils demeurent au service de la personne humaine dans sa richesse, dans son intégralité et sa complexité, sans réduire celle-ci à l’état de simple instrument ou de simple rouage d’une vaste machinerie économique, technologique ou administrative.

Pour la CFTC, la personne est avant tout une richesse et non une “Ressource Humaine”, pour reprendre le tristement célèbre acronyme RH qui jonche désormais tous les organigrammes des structures tant publiques que privées.

Le credo de la CFTC dans la négociation avec les pouvoirs publics a toujours été de savoir s’opposer résolument et sans faiblesse quand il le faut, c’est-à-dire lorsque nos fondamentaux sont en cause. Mais il consiste également, c’est le second pilier, à constituer une force de proposition qui a coeur de défendre les intérêts des agents, sans ignorer les impératifs auxquels l’administration doit faire face.

Dans cette optique, l’équipe CFTC-Centrale-Finances a un rôle essentiel à jouer en tant que syndicat de réseau, c’est-à-dire de proximité. A ce titre, elle défend chaque personne, qu’elle soit fonctionnaire ou contractuelle, dans ses aspirations, ses attentes, sa particularité, sa sensibilité, son vécu singulier et irremplaçable.

C’est en vertu de ce rôle de proximité, et sur la base de nos valeurs, que nous nous efforçons de toujours placer la personne au cœur de notre vie professionnelle et syndicale, de notre action quotidienne, de nos initiatives et de nos revendications.

Notre spécificité est d’accorder la priorité aux interventions personnalisées, avec tout ce que cela implique en termes de prise en compte des difficultés rencontrées concrètement par la personne qui nous sollicite afin de proposer des solutions à la fois justes et raisonnables pour tous.

La CFTC a fêté son centenaire en 2019 : un film pour célébrer 100 ans de syndicalisme CFTC, au service du Bien commun a été réalisé.

La CFTC (Confédération Française des Travailleurs Chrétiens) a fêté en novembre 2019 ses 100 ans d’existence. Pourtant, ce syndicat -qui fut à l’origine de nombreuses avancées sociales tout au long de son histoire, du fait de son approche des rapports sociaux fondée sur la négociation plus que sur l’opposition systématique- aurait pu ne pas exister et a failli disparaître à plusieurs reprises. Ce film va s’attacher à raconter la naissance et les moments clés de son parcours, ainsi que nous faire comprendre le socle idéologique de son histoire.